AFFAIRES RÉGLEMENTAIRES

Avez-vous besoin d’un plan d’urgence environnemental ?

RÈGLEMENT D’URGENCE ENVIRO

Rapport d’enquête de FRONTLINE : L’épidémie de méthamphétamine

L’ACCESSIBILITÉ EN ONTARIO

Projet de loi 168, Loi modifiant la Loi sur la santé et la sécurité au travail en ce qui concerne la violence et le harcèlement en milieu de travail

Des millions de travailleurs nord-américains sont exposés, par leur emploi, à entrer en contact de façon cutanée avec des produits chimiques, dont ceux des secteurs de l’agriculture, de la fabrication, des services, des transports, des services publics, de la construction et des ventes.

Selon l’Institut national de la sécurité et de la santé au travail (NIOSH), les problèmes et les maladies de peau sont les lésions professionnelles, non reliées aux blessures, les plus couramment signalées par les travailleurs, impliquant des coûts dépassant le milliard de dollars chaque année.

Les expositions de la peau aux produits chimiques peuvent causer des dommages temporaires ou permanents. Les problèmes temporaires peuvent inclure une peau sèche, rouge et fissurée au contact d’eau, de savon, d’essence et certains types de solvants. Ces problèmes de santé guérissent habituellement rapidement lorsque la peau n’est plus en contact avec la substance.

Des lésions cutanées permanentes peuvent se produire si le travailleur est exposé à un produit chimique dont on sait qu’il a un impact important. Par exemple, une brûlure chimique peut laisser une cicatrice et l’exposition à certains produits chimiques peut entraîner une dépigmentation de la peau.

Des dommages permanents peuvent également se produire aux organes ou aux systèmes du corps en raison d’une exposition chimique à travers la peau. Par exemple, l’exposition à certains solvants peut causer des dommages au foie ou aux reins, tandis que l’exposition à certains pesticides peut potentiellement causer des dommages au système nerveux pouvant même être mortels.

L’exposition chimique peut également causer à un travailleur une sensibilité inhabituelle à ce produit ou à un groupe de produits chimiques. Une fois sensibilisée, une personne souffrira d’une réaction allergique chaque fois qu’elle sera exposée à ce même produit. La seule façon de traiter le problème est d’empêcher toute exposition ou tout contact avec la cause du problème.

Selon le NIOSH, les travailleurs doivent être informés de la façon dont leur peau peut être, au travail, exposée aux produits chimiques, soit par un contact direct avec des liquides, y compris les déversements et les éclaboussures, un contact avec les surfaces contaminées ou un contact avec le brouillard ou pulvérisation.

Ils doivent également :
Connaître les noms des produits chimiques avec lesquels ils travaillent,
Lire les étiquettes et les renseignements fournis par le fabricant d’un produit chimique, et Apprendre quels produits chimiques peuvent causer des effets néfastes sur la santé suite à une exposition.

Les superviseurs peuvent aider à prévenir l’exposition chimique de la peau en éliminant les produits chimiques inutiles d’un processus de travail, par exemple par l’utilisation de brosses jetables au lieu de nettoyer les brosses réutilisables avec un solvant.

Un autre moyen d’empêcher l’exposition chimique est de remplacer un produit potentiellement susceptible de causer des problèmes cutanés par un produit moins nocif. Par exemple, envisagez de remplacer un produit à base de solvant par un produit à base d’eau.

D’autres mesures que les superviseurs peuvent prendre pour réduire ou contrôler les expositions aux produits chimiques comprennent :

La modification d’un procédé pour éliminer les expositions chimiques. Par exemple, plutôt que de faire nettoyer les pièces métalliques à la main pendant les opérations de réparation, utilisez un nettoyant mécanique.
Réduire les expositions aériennes en ajoutant de la ventilation locale ou générale. Par exemple, utiliser la ventilation pendant les opérations de peinture par pulvérisation pour réduire les niveaux d’isocyanates dans l’air.

Encourager les travailleurs à entretenir leur peau en utilisant du savon doux, en rinçant abondamment et en utilisant un hydratant pour prévenir la peau sèche.

Veiller à ce que les travailleurs conservent les zones de travail propres pour éviter tout contact avec des produits chimiques sur les surfaces de travail.
Veiller à ce que les travailleurs utilisent un équipement de protection individuelle (ÉPI), y compris des gants, des tabliers, des combinaisons et des bottes, résistant aux produits chimiques, lorsque l’exposition aux produits chimiques est inévitable. Par exemple, utiliser des gants appropriés lorsque vous mélangez de la résine époxy pour éviter tout contact avec la peau.

Info pour apporter : Présentation d’un nouveau système NIOSH pour l’attribution de notations spécifiques aux dangers, afin d’aider les travailleurs et les professionnels de la santé au travail à comprendre les risques pour la santé des expositions cutanées aux produits chimiques dangereux. Cliquez sur le lien d’Info de sécurité « Togo » à www.SafeSupervisor.com.